Loading
SNEL SA - L' électricité est une nécessité ! Vous satisfaire c'est notre défi !
SNEL SASNEL SASNEL SA
Fax: 081 301 03 82
info@snel.cd
Réf. Croisement Batetela-Justice B.P. 500

RDC : les autorités appellent la population vivant sur les servitudes de la SNEL à quitter ces lieux

  • Accueil
  • Actualités
  • Actu
  • RDC : les autorités appellent la population vivant sur les servitudes de la SNEL à quitter ces lieux

Le ministre des Ressources Hydrauliques et Électricité, Olivier Mwenze Mukaleng, a appelé la population congolaise, qui vit sur les servitudes de la Société nationale d’électricité (SNEL) à quitter ces lieux. Il a lancé cet appel jeudi 3 février à Kinshasa, au cours d’une conférence de presse. 

« J’en appelle à toutes les personnes qui vivent et construisent sur les servitudes de la SNEL. C’est dangereux non seulement parce qu’il y a des risques d’électrocution comme on a vu hier (mercredi 2 février) à Matadi Kibala, mais c’est aussi dangereux parce que ça représente des problèmes. Vous pouvez avoir des problèmes de santé qui sont liés au champ magnétique qui y est créé. J’en appel vraiment à la population, prenez vos responsabilités et quittez ce lieu », a déclaré Olivier Mwenze Mukaleng. 

Selon lui, ceux qui ne vont pas libérer ces espaces seront frappés par des mesures qui sont envisagées à ce sujet par le Gouvernement. 

« Pour ceux qui ne veulent pas quitter, malheureusement il va y a avoir des actions gouvernementales qui vont être prises parce que nous devons prendre nos responsabilités. Je n’ai pas de date à donner à ce stade parce qu’on doit coaliser les efforts entre les différents ministères. Il est clair que les choses doivent changer. Nous devons prendre des actions parce que ceux qui est arrivé hier on ne veut plus que ça arrive dans le futur », a-t-il poursuivi.

Ce même appel a été lancé toujours ce jeudi par le directeur général de la SNEL, Jean Bosco Kayombo, aux Congolais. Il s’exprimait ainsi au cours d’une conférence de presse conjointement animée par le ministre de la Communication et Médias ainsi que le gouverneur de la ville de Kinshasa.

vingt-six personnes, en majorité des vendeuses au marché Matadi Kibala dans l’Ouest de la capitale congolaise, sont mortes électrocutées mercredi, à la suite de la coupure d’un câble électrique à haute tension de la SNEL.