Loading
SNEL SA - L' électricité est une nécessité ! Vous satisfaire c'est notre défi !
SNEL SASNEL SASNEL SA
Fax: 081 301 03 82
info@snel.cd
Réf. Croisement Batetela-Justice B.P. 500

RDC : Le Chef de l’Etat, SEM Félix Tshisekedi recommande au gouvernement d’attribuer une partie de la concession de la MIBA à la SNEL

  • Accueil
  • Actualités
  • Actu
  • RDC : Le Chef de l’Etat, SEM Félix Tshisekedi recommande au gouvernement d’attribuer une partie de la concession de la MIBA à la SNEL

Le gouvernement central de la RDC devra faciliter l’attribution à la Société nationale d’électricité (SNEL) d’une partie de la concession de la Minière de Bakwanga (MIBA). Le Président de la République, Félix Tshisekedi a fait cette recommandation vendredi 3 octobre, lors du Conseil des ministres. Cette dotation permettra d’entamer la réalisation des travaux de la fournitire d’électricité et d’adduction d’eau potable à Mbuji-Mayi dans le Kasaï-Oriental.

En effet, la REGIDESO est éligible, depuis 7 ans, à un financement sous forme de don de l’institution financière allemande KFW (Kreditanstalt für Wiederaufbau) pour un montant de 20 millions USD.

La KFW conditionne le lancement des travaux visant la production d’électricité de la centrale hydroélectrique de Tshiala II à huit (8) mégawatts, à la mise à disposition par l’État congolais, au profit de la SNEL, d’une partie de la concession où sont installées actuellement les centrales hydroélectriques Tshiala 1, Lubilanji 1 et 2, propriétés de la MIBA.

A en croire Félix Tshisekedi, il y a risque de ce financement, aussi bien pour la province du Kasaï-Oriental que pour la MlBA. L’entreprise minière devra, à travers ce projet, bénéficier d’une partie de l’énergie nécessaire pour la relance de ses activités.

Le Président de la République a donc demandé aux Ministres du Portefeuille, celui des Ressources Hydrauliques et Electricité ainsi que celui des Affaires Foncières de faciliter l’attribution d’une partie de la concession de la MIBA à la SNEL, au nom de l’Etat congolais.

Construit initialement pour desservir une ville de quelques dizaines de milliers d’habitants seulement, le réseau de distribution d’eau de la Regideso à Mbuji-Mayi n’est plus en mesure de combler le besoin en eau de cette population estimée actuellement à environ 2 millions d’habitants.​