Loading
SNEL SA - L' électricité est une nécessité ! Vous satisfaire c'est notre défi !
SNEL SASNEL SASNEL SA
Fax: 081 301 03 82
info@snel.cd
Réf. Croisement Batetela-Justice B.P. 500

Présentation de SNEL SA

CAP SUR L’EMERGENCE

La société Nationale d’Electricité (SNEL) a 52 ans. Et à sa naissance, le 16 mai 1970, elle reçu mandat de produire et de transporter de l’électricité pour en assurer la distribution et la commercialisation sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

A l’époque, la République n’avait que dix ans et la pouvoir public a choisi de faire de l’électricité un produit social progressivement accessible à tous, à Kinshasa et dans les diverses provinces du pays.

Les années 1970 furent donc marquées par la création de la société, la mise en place de la centrale d’Inga 1 et du réseau de transport associé, ainsi que la reprise par la SNEL de tous les centres de production thermique détenu jusqu’alors par la REGIDESO.

La décennie de 1980 a été essentiellement caractérisée par la mise en service de la centrale d’Inga 2 sans aucun réseau associé, la construction et la mise en ligne THTCC 500kV Inga-Kolwezi, la plus longue ligne de courant en Afrique et dans le monde. La centrale d’Inga  2  avec sa capacité installée de 1424MW reste à ce jour la plus grande usine de production d’électricité du pays. En 1988, la centrale de MOBAYI-MBONGO a été mise en service et la croissance électrique est ainsi entrée en veilleuse.

Au cours des années 1990 le réseau électrique de SNEL a régressé du fait du fait de la turbulence sociopolitique qu’a connu le pays au cours de cette décennie. Nous avons tous encore à l’esprit les pillages de triste mémoire (1991 et 1993) qui ont mis la clientèle SNEL à genou. Ces pillages furent en réalité le début des douleurs de l’enfantement de la démocratie dans le pays.

Pour survivre votre entreprise a été amenée à exporter vers les pays de la sous-région le surplus de sa production que la clientèle nationale ne pouvait plus consommer après les pillages.

L’évolution de la situation économique du pays  aujourd’hui,  ne permet à SNEL SA d’exporter le courant au-delà des frontières nationales. L’entreprise doit plutôt faire face à un déficit criant qui l’oblige à importer auprès de ses anciens clients.

La décennie de 2000 arrive après des profondes mutations politiques intervenues au pays vers la fin de la décennie précédente. Les investisseurs affluent de partout et on observe un véritable boom minier, en particulier dans la province cuprifère du Katanga. Le pays se retrouve vite en situation de déficit énergétique. Il apparait avec beaucoup d’évidence qu’il y a nécessité absolue de construire des nouvelles unités de production électrique pour faire face à la demande croissante.

Le tarif social appliqué par SNEL depuis sa création ne permet nullement  à l’entreprise d’investir dans la réhabilitation des infrastructures requises.

Tout en continuant de se tourner vers les pouvoirs publics pour résorber le déficit en électricité, l’entreprise amorce un ambitieux programme de réhabilitation des infrastructures existantes dans le but d’améliorer sensiblement la desserte en électricité, dans un délai raisonnable.

Depuis le 13 juillet 2017, les rênes de votre entreprise ont confiés à un nouveau conseil d’administration et à une nouvelle équipe dirigeante composée d’un Directeur Général et d’un Directeur Général adjoint. Dès son installation, la nouvelle équipe dirigeante s’est mise immédiatement au travail pour permettre à tous d’accéder à l’électricité et à la modernité.

COUVERTURE SUR LE PLAN NATIONAL